D’où vient le nom du Plateau-Mont-Royal ?

 

La Société d’histoire du Plateau-Mont-Royal a plus de 10 années d’existence et – on rougit à l’avouer – nous n’avons pas encore trouver la réponse définitive à l’une des questions les plus élémentaires concernant notre quartier. Quelle est l’origine du toponyme « Plateau-Mont-Royal » ?

Quand est-ce que ce nom est apparu pour la première fois et pour quelle raison ?
L’on sait que le journal Guide Mont-Royal fondé en 1938, nommait déjà dans sa première année d’existence le Plateau-Mont-Royal, lequel avait selon lui une population de 200 000 âmes à l’époque.
L’un des premiers souvenirs d’enfance de Jean-Luc Allard, fils de Louis-Joseph Allard, le fondateur du journal, est une promenade sur la montagne avec son père où ce dernier lui a montré l’étendue de l’avenue du Mont-Royal en disant : « Regarde le Plateau-Mont-Royal ». Pour le petit Jean-Luc c’était la première fois qu’il entendait ce nom.
Mais il est probable que cette notion du « Plateau »remonte plus loin. Elle évoque bien sûr la topographie du secteur. L’on retrouve dans « Le Diocèse de Montréal » à la fin du XIXe siècle, publié en 1900, le passage suivant :
« Le pensionnat Saint-Basile est situé dans le quartier Saint-Denis, sur l’avenue Mont-Royal, entre les rues Berri et Rivard. La position élevée qu’il occupe sur le riche plateau du Mile-End, l’abondance d’air salubre que lui fournissent et la montagne et le fleuve, le magnifique panorama qui se déroule à ses pieds, donnent à ce pensionnat un attrait tout particulier ».
L’auteure et journaliste Hélène-Andrée Bizier nous rappelle qu’au début du 20e siècle, le quartier aux alentours du parc La Fontaine portait le nom de Duvernay et au début des années 1940, dit-elle, on ne parle pas encore du Plateau.
L’écrivain et homme de théâtre Jean-Claude Germain abonde dans le même sens. Dans une entrevue de 2006, non longtemps avant le publication de sa « Rue Fabre centre de l’univers », il disait, en parlant de son enfance dans les années 1940, : « Le plateau ça n’existait pas. Montréal était divisé en petites paroisses disparates liées uniquement par le tramway 52 … ».
Hélène-Andrée Bizier propose l’explication suivante de l’origine du toponyme, en faisant le lien avec l’école « Le Plateau », située dans le parc La Fontaine et dont l’auditorium accueillit dés 1935 le chef d’orchestre Wilfrid Pelletier et la formation des Concerts symphoniques de Montréal (qui deviendra en 1954 l’Orchestre Symphonique de Montréal).
« Approchant de l’arrêt Sherbrooke/Calixa-Lavallée, les chauffeurs d’autobus annoncent: « Plateau !« . C’est ainsi, dit-on, que le mot a fini par désigner l’ensemble du quartier situé sur les hauteurs de la rue Sherbrooke. »

Qu’en pensez-vous? Si vous avez des idées ou des faits à raconter adressez nous votre commentaire.
Recherches Kevin Cohalan


Commentaire

D’où vient le nom du Plateau-Mont-Royal ? — Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *