avenue de CHATEAUBRIAND
Origine
Anciennement
29 mai 1911

rue Labelle
prolongement le 13 décembre 1951
Données historiques
Cette dénomination remplace celle de la rue Labelle, puis, de 1911 à1924, identifie plusieurs tronçons sans nom.
L'écrivain malouin  François-René, vicomte de Chateaubriand (1768-1848) aprés un voyage en Amérique (1791) et un séjour en Angleterre (1792-1800), atteint la gloire avec son Génie du Christianisme. Ses aventures amoureuses, ses nombreux voyages et ses fonctions politiques nourrissent ses Mémoires d'outre-tombe qui confirment son prestige romanesque.
Source : LA VILLE DE MONTRÉAL. Les rues de Montréal-Répertoire historique. Montréal, Méridien, 1995, 547 p

Description sommaire de la voie
Cette avenue coupée par le transcanadine se prolonge bien après.

Notes



L'avenue Chateaubriand  évoquée par les romanciers et les poètes montréalais
Dans le poème, "Lesbiennes d’acid", de Denis Vanier, publié en 1965 : « …quand tu coules, Violente comme une église, sur les petites filles de la ruelle Châteaubriand » (sic).
Recherche: Claude Gagnon

Adresses d'intérêt patrimonial

 

 

 
Iconographie




Mis à jour le : 19-feb-15
© 2007 SHP - Société d'Histoire du Plateau-Mont-Royal