Notre programmation pour l’année 2021 comprend plusieurs conférences qui seront diffusées virtuellement – compte tenu de la situation de la pandémie de COVID-19.

 

Janvier :

  • La famille Beaubien, le Mile End et Outremont, par Yves Desjardins

    Au 19e siècle, une vaste partie du Mile End et d’Outremont appartenait à des familles de grands propriétaires fonciers. L’une d’entre elles, les Beaubien, a joué pendant plusieurs générations un rôle déterminant dans la politique municipale et l’aménagement de ces quartiers. Si la présence des Beaubien à Outremont est célèbre, leur rôle au Mile End, tout aussi important, est cependant moins connu. Vous découvrirez comment leurs activités et leur influence ont contribué à modeler le paysage urbain contemporain.

    Yves Desjardins est l’auteur de l’Histoire du Mile End, publié en 2017 par les éditions du Septentrion. En 2018, la Société historique de Montréal lui a décerné le prix Robert-Prévost. Ce prix est remis à tous les trois ans, à l’auteur de l’ouvrage « le plus susceptible de susciter l’intérêt des Montréalais à l’endroit de l’histoire de leur ville ». Yves est également l’un des co-auteurs du Dictionnaire historique du Plateau Mont-Royal, publié en 2017 par Écosociété. Il est membre de Mémoire du Mile End et de la Société d’histoire du Plateau-Mont-Royal.

 

 

Février

  • Scandales sur le Plateau : Éva Circé-Côté, libre-penseuse et féministe, 1900-1940

Première bibliothécaire de la Bibliothèque de la ville de Montréal, journaliste pendant plus de quarante ans, Éva Circé-Côté était en avance sur son époque. Son féminisme, son anti-cléricalisme, ses idées sur l’éducation, en font une précurseure de la Révolution tranquille. Elle ne méritait pas d’être oubliée pendant si longtemps. Andrée Lévesque et Danaé Michaud-Mastoras veulent la faire renaître alors qu’elle habitait sur le Plateau, à l’aide de textes tirés de ses chroniques.

Andrée Lévesque, est professeure d’histoire émérite de l’Université McGill, à la retraite. Elle est spécialisée dans l’histoire du Québec du XXe siècle, de la gauche et des femmes. Elle a publié entre autres la biographie d’Éva Circé-Côté et un recueil de ses chroniques.

Danaé Michaud-Mastoras est docteure en littérature – option littérature hispanique et professeure de français, langue d’intégration (MIFI), au cégep Gérald-Godin. Elle est commissaire de l’exposition Lutter, c’est Vivre!!! Du choc des idées jaillit la lumière. Histoires de la libre-penseuse montréalaise Éva Circé-Côté (1871-1949) présentée à la maison de la culture de Notre-Dame-de-Grâce (2017-2018), au Carrefour des arts et des sciences de l’Université de Montréal (2018) et à la Maison culturelle et communautaire de Montréal-Nord (automne 2019); interprète, recherchiste et idéatrice du spectacle-lecture Bouger l’inertie du système social. Chroniques d’une libre-penseuse éveilleuse de consciences : Éva Circé-Côté, présenté en 2017 à la maison de la culture Frontenac et en 2018 à la maison de la culture de Notre-Dame-de-Grâce.

D’autres conférences s’ajouteront à la programmation dans les prochaines semaines.