Brigadière et artiste-peintre, je caresse le projet de créer un espace permanent consacré aux grands Québécois disparus.
Cette démarche, que je solidifie avec la participation et l’appui de la SHP, m’apparait comme une nécessité. Je crois que les courants sociaux et politiques actuels favorisent ce type d’approche concernant notre «Histoire», tant récente que moins récente. Je cherche à signer ma contribution.
Créer une nouvelle forme de mémoire collective par le biais de portraits «géants» et magnifiés de personnalités québécoises incontournables et ce dans tous les domaines. L’été 2012 sera une saison de création d’une thématique spécifique sur nos grands fondateurs.
Autrement, j’ai obtenu un baccalauréat en communication, cuvée 1986 à l’UQAM, et travaillé un certain nombre d’années (13) au journal Le Devoir en tant que commis à la salle de rédaction puis graphiste.