Cet arsenal est situé sur l’avenue des Pins (côté Sud) entre la rue Henri-Julien (côté Est) et Drolet (côté Ouest). L’arsenal a été construit en 1911-1912. Aujourd’hui, il est toujours présent au même endroit. Entre l’Arsenal et l’institut tous les bâtiments ont été détruits pour laisser place à l’école des métiers de l’automobile. Déjà présente sur cette avenue l’école a pris de l’expansion au début des années 50.

Commentaire

L’arsenal du 65e Régiment — 2 commentaires

  1. Le manège est construit en 1910 et 1911, selon les plans du lieutenant R. Adolphe Brassard, militaire et architecte. Le lieutenant-colonel Alfred Eugène D. Labelle, commandant du 65ème régiment des Carabiniers Mont-Royal s’associa à Sir Rodolphe Forget, un important homme d’affaires montréalais, afin de réaliser le projet de construction d’un arsenal pour le régiment. Fait inusité, une souscription publique permit de réunir une partie importante de l’argent nécessaire. Cela montre bien le grand respect que la population montréalaise portait à ce régiment emblématique Depuis plus d’un siècle, ce magnifique bâtiment fait partie du paysage du quartier Saint-Louis. Les citoyens qui participent aux circuits de nos visites du quartier sont toujours fascinés par la force du langage architectural qui se dégage de l’immeuble. Aussi, la symbolique forte du vocabulaire architectural exprimé par les tourelles d’angles et leurs créneaux qui rappellent les forteresses militaires anciennes, les interpellent grandement. Il ne fait pas de doute que cette construction est d’une grande importance autant pour les citoyens qui la côtoient, que pour sa participation à la qualité du paysage de ce secteur de l’avenue Des Pins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

HTML tags allowed in your comment: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>