Cette église est située au 5039 sur la rue Saint-Dominique (côté Est) entre les rues Laurier et Saint-Joseph-Est avec sur son avant le parc Lahaie.

Commentaire

Église Saint-Enfant-Jésus du Mile-End — 7 commentaires

  1. Les anges sont revenus sur la façade de l’église Saint-Enfant-Jésus du Mile-End pour en savoir plus lire la chronique (en cliquant sur l’image)

    L'églsie Saint-Enfant-Jésus est aux anges
  2. La légende du retour des Anges
    Bonswère,
    À soir, vra comme chu là, m’en va vous raconter une belle légende, ça se passe autour d’une vieille église, d’un vieux quartier pleins d’artistes, pis d’odeurs de bagels, dans la grande ville, ben loin de che nous.
    Nous, les fiers habitants du Bas du Fleuve, Fa que…
    Ché pas si vous allez me crére, L’autre jour, je piquais une tite jasette, Ake le wésin d’la rue Jeanne Mance, Un maususs d’anglais sympathique, fier de sa parlure, Qui parlait ben le francais, Pis y m’a raconté une belle histoire, Pis ça va comme suit.
    Un jour, Vrai comme chu là, Y avait un curé Lahaie, Qui a décidé de pas se marier, Pis de fonder une belle église, Yavait une rue juste à côté, A s’appelait St-Laurent, Qui séparait les villages, C’est là qui s’est dit, On va faire icitte une église, À la fin du mille, On finira ben par y trouver un nom.
    La fin du mille du p’tit Jésus, Ou kek chose du genre, Un jour, y f’ront p’tête une p’tite fontaine en face, On sait jama…
    Paraîtrait que, Après des dizaines, pis même des centaines d’années, Y a des anges qui vont revenir dans leur belle église, La légende, on l’aurait entendu du curé, alors qu’y passait le chapeau à la messe, qu’un paroissien aurait chuchoté que…
    Y aurait des grosses statues, Grosses comme 100 morues de la Gaspésie, qu’on voudrait les faire revenir sur leur église, Y parait même que Ce serait le 12 juin 2015…
    Mais chuttt, c’est juste une légende, Pis des légendes, c’est jamais vrai… à moins que…

  3. Encore une fois cet été 2012, la SHGP, en collaboration avec des paroisses locales, organise des visites guidées ou libres dans des églises historiques de l’arrondissement.

    Affiche 2011
  4. Feu l’abbé Taraise LaHaie arriva au Coteau St-Louis, le 1 er septembre 1857, et commença les travaux de construction de l’église, quelques mois plus tard. Il est mort dans cette église, le 3 mars 1861, le troisième dimanche du carême, après son sermon, alors qu’il fut frappé en pleine chaire d’une attaque d’apoplexie.
    Le secret d’un cercueil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

HTML tags allowed in your comment: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>