Accueilarticle-entete-accueilDécès de Richard Ouellet, notre président-fondateur

Commentaire

Décès de Richard Ouellet, notre président-fondateur — 44 commentaires

  1. Toutes mes condoléances à la famille de M. Ouellet, à ses amis et aux membres du conseil d’administration de la SHPMR. Je sais à quel point cette perte est importante.

  2. Bonjour
    Toutes mes sympathies à toute la famille et la société de l’histoire du Plateau-Mont-Royal.
    Président de la Société culturelle québécoise des Sourds

  3. L’annonce du décès de M. Ouellet m’attriste profondément. Je lui ai parlé quelques fois au téléphone ; c’était un être passionné et passionnant, respectueux des personne, d’une belle vitalité et d’une grande simplicité. Il lui restait encore tant de projets à réaliser ! Sans doute son influence bénéfique perdurera-t-elle et la Société poursuivra-t-elle le travail laissé en plan… J’offre mes plus sincères sympathies aux membres de sa famille et à ceux et celles qui ont oeuvré avec lui à la Société d’Histoire du Plateau Mont-Royal.
    Louise Dazé

  4. Au nom de notre Présidente Marie-Anne Alepin et des membres du Conseil général, la SSJB de Montréal tient à exprimer ses sincères condoléances à la Société d’histoire du Plateau et à sa famille. Monsieur Ouellet, intéressé aux institutions, était un de nos membres.

    France Langlais
    Secrétaire générale
    SSJB de Montréal

  5. MES BONS SOUVENIRS DE LA SOCIÉTÉ D’HISTOIRE DU PLATEAU.
    Je ne regrette pas mon passage à la société d’histoire. J’ai beaucoup appris. Avant je n’avais jamais entendu parler des Sœurs de la Providence, de Ludivine Lachance et de sœur Émilie Tavernière Gamelin. Je n’avais jamais visité les églises de Saint-Mikael, Saint-Denis et Saint-Enfant-Jésus-du-Mile-End ni la chapelle de Notre-Dame-du-Bon-Conseil. J’ai rencontré des personnes formidables qui me font aimer davantage mon quartier. Je pense à Ange, Kevin, Robert, Gabriel, Marie-Josée et Richard.
    Gaétan

  6. Bonjour
    Mes sympathies à vous Madame Loubert ainsi qu’à cette grande équipe de la Société d’histoire du Plateau. Je viens de lire ce courriel.
    En effet c’est jeune. Je conserve en outre en mémoire son visage souriant.
    Ginette Bergeron

  7. Bonjour,
    Je suis terriblement attristé par cette nouvelle. Mes condoléances à sa famille et ses amis ainsi qu’à toute l’équipe de la Société d’histoire.
    Alex Norris

  8. C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès de M Ouellet. C’est à travers l’histoire de Ludivine ,dont il était passionné , que nous avons fait sa connaissance. Il aura permis de faire renaître cette formidable histoire. Je me joins à la famille Lachance pour offrir nos plus sincères condoléances à sa famille, ses amis et proches collaborateurs.

    Lynda Lachance , petite nièce de Ludivine Lachance

  9. Condoléances aux proches et aux amis. C’est une lourde perte pour la Société, mais son oeuvre va se poursuivre. Merci pour ce legs.

  10. Cette nouvelle me surprend et m’attriste énormément. Je connais Richard depuis les débuts de la Société d’histoire du Plateau et j’ai eu le plaisir de collaborer avec lui dans le cadre de certains projets. Je le croisais souvent dans les rues du Plateau et j’étais toujours admirative de cette passion qu’il vouait à la Société. Une perte immense. J’offre mes sincères condoléances à la famille et à toute l’équipe de la Société d’histoire du Plateau Mont-Royal.
    Lise Lortie

  11. Au nom de toute l’équipe de L’Autre Montréal, je tiens à offrir mes condoléances à la famille de M. Ouellet, à ses ami.e.s ainsi qu’à ses collègues. Un grand merci à la SHP de nous avoir informés de cette triste nouvelle avec ce texte si touchant. Nous sommes avec vous en pensée.

  12. C’est tout un choc d’apprendre le décès si rapide de Richard Ouellet, le président de la SHP que l’on voyait toujours si actif. Merci beaucoup à Huguette Loubert pour le magnifique texte qu’elle a écrit pour nous apprendre la nouvelle et retracer son parcours et son legs.

    Je suis allé jeter un coup d’oeil sur son dernier éditorial, dans le Bulletin qui lui tenait tant à coeur, dans ce beau numéro sur le Carré Saint-Louis. Je relis avec émotion ce paragraphe :
    «Souhaitons-nous une bonne santé à tous sans virus, et que la vie triomphe autour de notre planète afin de célébrer notre coin de pays, le Carré Saint-Louis et l’histoire de tous ses artistes.»

    J’offre toute ma sympathie à ses proches collaborateurs, et je leur souhaite de continuer leur merveilleux et exigeant labeur, à l’image si stimulante de leur premier président.

  13. Pendant des années, j’ai travaillé avec Richard sur le bulletin de la Société d’histoire. Il y passait des heures et des heures à chaque semaine. C’était son bébé. Il avait autant de plaisir à imaginer les thèmes que nous pouvions couvrir, qu’il en avait à écrire ses éditoriaux. Parfois, je me moquais de lui, gentiment, parce que ses titres correspondaient souvent à des extraits de chansons populaires ou folkloriques québécoises, sa passion.

    Au fil des ans, nous avons eu quelques accrochages, mais nous nous raccommodions un peu plus tard, parce qu’entre nous, il y avait un profond respect. J’ai toujours admiré l’énergie que tu mettais dans la conception de tous tes bulletins, mais aussi l’amour que tu vouais à ta mère. Je connais peu de fils, comme toi, qui ont refusé des contrats pour s’occuper de leur mère. Elle était si importante dans ta vie.

    Richard, je ne réalise pas encore que tu es parti. Ton départ précipité m’attriste beaucoup. Mais je me dis que tu es sûrement en train de discuter avec ta mère ainsi qu’avec La Bolduc et toute la joyeuse bande de folkloristes que tu aimais tant. Je t’embrasse fort. Je ne t’oublie pas.

    J’offre mes plus sincères sympathies à toute ta famille.

  14. Adieu Richard !
    Mes plus sincères condoléances à la famille de Monsieur Ouellet et à toute l’équipe de la SHP ainsi qu’aux membres. Merci du témoignage qui nous le fait connaître davantage.
    Depuis bientôt 6 ans que je connais les membres de la SHP et son président dévoué et plein de projets.
    Il est encore frais à ma mémoire de le voir encore lors de notre dernier conseil d’administration, fidèle à ton poste, sans que l’on se doute de la maladie qui t’affectait en silence.
    Malheureusement, ton départ précipité n’a pu faire en sorte que la SHP te rendre un dernier hommage, ou reconnaissance de ton immense travail à la SHP.
    Adieu Richard.

  15. Nous vous adressons …cette lettre de condoléances, signée par notre président, Richard M. Bégin… et soyez aimable de transmettre nos sympathies à la famille et aux proches de Richard Ouellet.

    Lettre de condoléances de la FHQ
  16. Adieu Richard!
    J’étais de ta première réunion de cuisine à 3 personnes suite à une petite annonce dans le journal afin de créer ce qui est devenu la référence en histoire du Plateau.
    Je n’ai pas pu m’impliquer car je travaillais encore mais je t’ai toujours suivi dans ce rêve devenu réalité.
    Tu auras fait ta marque dans les coulisses de l’histoire de Montréal.
    Reposes en paix!

  17. Mes sincères condoléances à la famille et toutes les personnes qui ont connu Richard avec qui j’avais gardé contact depuis notre adolescence à Québec. Quel beau travail tu as accompli ! J’ai trop retardé mon dernier appel pour prendre des nouvelles.

  18. Mes sincères condoléances aux proches et à la famille de Richard. J’ai eu le plaisir de le côtoyer depuis les tout débuts de la SHGP et il a été un fidèle allié pour la création de l’exposition inaugurale d’Espace La Fontaine sur l’histoire du parc du même nom en 2011-2012. Il n’était jamais en manque de projets et a été un modèle inspirant pour la belle équipe de la SHGP. Il restera dans nos mémoires comme il a voulu que notre histoire le soit également.

  19. Quelle triste surprise! Mes condoléances à la famille de Richard et aux membres du CA.
    Puisque vous êtes un groupe tissé serré, et que de nouvelles personnes semblent s’être ajoutées à votre équipe, j’ose croire que vous pourrez traverser cette épreuve sans trop de dégâts – c’est ce que Richard souhaiterait.
    Vous le savez, j’ai toujours eu beaucoup d’admiration pour l’énorme travail que vous avez accompli depuis le début – n’eut été de mon implication ailleurs, j’aurais été très heureuse de faire partie de ce groupe très dynamique créé par Richard.
    Bon courage!
    Aline

  20. Sincères condoléances à la familles et à l’équipes du Bulletin de la Société d’histoire du Plateau-Mont-Royal.

  21. Mes plus sincères condoléances à la famille de Richard et à l’équipe de la société d’Histoire du Plateau. Le décès de Richard est une grande perte pour tous. Je lui serai toujours reconnaissant de l’intérêt et de l’aide reçus pour présenter une conférence visant à souligner la contribution d’Émile Bernadet à la création et croissance des parcs de Montréal.
    Son départ assez soudain m’attriste beaucoup.

  22. Désolée d’apprendre cette nouvelle.
    Acceptez mes plus sincères condoléances.
    Je suis avec vous de tout cœur.

  23. Mes sympathies à toute la famille de M.Ouellet ainsi qu’à l’équipe de la SHP, qui a fait ces dernières années un travail remarquable sous sa présidence. Merci à la SHP aussi pour ce message qui nous raconte si bien qui il a été. Je suis persuadé que l’équipe en place poursuivra sa mission avec brio.

  24. Au nom de la Société historique de Montréal, j’aimerais offrir mes plus sincères condoléances à la famille de Richard Ouellet et à tous les membres de la Société du Plateau. Alors que j’étais aux Archives de la Ville de Montréal, j’ai eu l’occasion de d’échanger avec lui à plusieurs reprises. Il a été un président dédié et un modèle pour ceux qui dirigent des sociétés historiques.
    Merci Richard!

  25. Je suis sous le choc d’apprendre cette malheureuse nouvelle. Je suis triste. Je perds un ami avec qui j’aimais placoté au téléphone. La dernière fois, ce fut en septembre. On devait se rappeler. Un jour, on se reprendra. J’offre mes plus sincères condoléances aux membres de sa famille, ses amis et amies ainsi qu’aux membres de la Société d’histoire du Plateau-Mont-Royal.

  26. Mes sincères condoléances à la famille de Richard et à toute l’équipe de la SHP. Je mes souviens de mes premiers pas en archives à la SHGP, encouragée par Richard. Son enthousiasme et sa passion pour l’Histoire était sans fin…
    Merci pour cette belle expérience. Repose en paix.

  27. En ce 12 octobre j’apprends le décès de Richard que j’ai eu le plaisir de côtoyer quelques années à la SHP et que j’appréciais toujours croiser au hasard de la vie. J’offre mes condoléances à tous ses proches et collègues de la SHP avec qui il pouvait réaliser ses projets.
    Je garde un beau souvenir de ses récits de sa tournée à Vélo en Gaspésie il y a quelques années et au cours de laquelle il avait un plaisir fou à rencontrer les gens sur sa route et partager ses rêves. Bonne route cher ami

  28. C’est avec une grande tristesse que j’ai appris le décès de Richard Ouellet. Un homme passionné, non seulement par l’histoire, mais par la vie des gens, avec qui il développait facilement une amitié. Un homme attachant avec qui j’aurai eu la chance de travailler en tant qu’infographiste au bulletin de la SHP. Richard, je te souhaite bon voyage!

  29. Nous tenons à exprimer nos sincères condoléances à la famille de M. Richard Ouellet et toute la Société Historique du Plateau Mont-Royal. L’annonce de sa maladie et de son décès nous ont peinées. Il est parti trop tôt. Toutes celles de chez nous qui l’ont côtoyé, conserve de lui un excellent souvenir.
    Il était un passionné pour l’histoire. Les petits efforts que nous faisions pour la sauvegarde du patrimoine, l’intéressaient. Il y a quelques années, avec la Société Historique du Plateau, il avait rendu hommage à notre congrégation, les Hospitalières de Saint-Joseph. Cette attention n’a pas été oubliée. Merci!

  30. J’offre mes sincères sympathies à sa famille ainsi qu’à tout les membres de la SHP. Je n’ai rencontré aucun membre habitant en région, mais j’ai pu apprécier le gigantesque travail qui a été effectué. Cet homme était un passionné. Le Plateau Mont-Royal a reçu un des plus beau leg. RIP Monsieur Richard Ouellet … reposez avec vos ancêtres que vous avez tant étudiés.

  31. Je suis navré d’apprendre cette nouvelle. Mes sympathies pour ses proches y compris toute l’équipe de la Société d’histoire. J’avais un profond respect pour lui. Il va nous manquer.

  32. Adieu Richard !

    La grande faucheuse a sévi et tu emportes avec toi tout un tas de projets que tu voulais lancer mais parmi ceux là, il restera ton enfant, la Société d’histoire du Plateau -Mont-Royal qui aura bientôt 15 ans.
    Sache que je suis fier de t’avoir rencontré et suppléé dès sa naissance. Grâce à vous, j’ai beaucoup appris de l’histoire du Québec et de la petite histoire du Plateau et à chaque fois que je vais sur le site pour consolider ses pages, je ressens ta présence.

    Dire que je te revois encore lors de notre dernier conseil d’administration, vaillant et fidèle à ton poste, sans que l’on sache encore quel mal te rongeait en silence.
    Ton humilité fait mon admiration et tu nous as donné un belle leçon de stoïcisme.
    Repose en paix mon cher Richard et que la terre de tes ancêtres te soit douce et légère.

  33. Sincères condoléances à toutes les personnes qui ont soutenu Richard Ouellet dans ses réalisations remarquables.
    Ce fut un honneur de le rencontrer: un homme de cœur et un grand intellectuel, qui savait stimuler la curiosité.
    Parti bien trop tôt…
    On ne peut que souhaiter longue vie à ses initiatives.

  34. J’aimerais offrir toutes mes condoléances à tout le monde qui a connu Richard Ouellet. Pour avoir travaillé avec lui quelques années, cette nouvelle m’a profondément affectée. Richard, c’est le coeur de la Société d’histoire, et vice-versa. Un exemple de dévouement et de passion pour l’histoire du Plateau Mont-Royal.

  35. Je suis très attristé je n’en reviens pas j’ai de la peine à en parler. J’ai connu Richard en 2006 au début de l’aventure de la société un bel être humain tu vas me manquer condoléances à sa famille et au conseil d’administration.
    Repose en paix tu feras sûrement de belles rencontres en histoire.je te salue.

  36. J’ai eu le plaisir de rencontrer Richard en 2007 alors que j’accompagnais la directrice de l’école secondaire Jeanne-Mance. Elle m’avait confié le mandat de faciliter la tâche d’entreposer temporairement les livres en provenance de la bibliothèque municipale de la rue Sherbrooke qu’avait récupérés Richard. C’était un homme de conviction. Je suis devenu membre de la SHP à la suite de cette rencontre.
    J’offre mes plus sincères condoléances à sa famille et aux membres de la SHP.
    Louis Lemoine, président du ca de la Société d’histoire de Longueuil

  37. Mes plus sincères condoléances à la famille de Monsieur Ouellet et à toute l’équipe de la Société d’histoire ainsi qu’aux membres. Merci du témoignage qui nous le fait connaître davantage.

  38. Après avoir travaillé pendant quinze ans avec Richard pour bâtir la Société d’histoire du Plateau, je ne peux croire que je ne pourrai plus avoir de conversations avec lui. Des dizaines de réunions, des centaines d’appels téléphoniques, tant d’échanges qui m’ont permis d’apprécier son grand coeur et son esprit toujours bouillonnant d’idées et de projets. Je perds un collègue précieux, mais surtout un ami très cher. Adieu Richard, bonne route.

  39. Toutes mes condoléances aux membres de la SHP. Richard a été un personnage hors du commun, capable de grands enthousiasmes qu’il a concrétisés dans ses réalisations. Le Plateau Mont-Royal lui doit beaucoup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

HTML tags allowed in your comment: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>